Japon

La Loi sur l’éducation des adultes et des communautés (1949) a établit les conditions fondamentales de l’éducation  au Japon. Elle est fondée sur l’idée d’un apprentissage communautaire dans des lieux de réunions dans chaque municipalité appelés «kôminnkan», centre de rencontre et de discussion de proximité: divisé par étages, le premier,  pour faire connaissance et discuter et le deuxième étage est assigné à l’université populaire. Ce sont des enseignants fonctionnaires qui organisent les activités pour satisfaire les besoins des connaissances des personnes. Trois sont les fonctions des kôminnkans: résoudre les problèmes de la vie quotidienne en ville, proposer des solutions aux problèmes à partir des échanges des expériences des personnes et améliorer la qualité de vie de chaque un. En 1990, le Japon établit la «Loi sur l’amélioration des systèmes pour la promotion de l’apprentissage tout au long de la vie» pour développer le secteur privé de l’apprentissage tout au long de la vie, des centres culturels et des lycées. Le gouvernement, par son désengagement, considère l’apprentissage tout au long de la vie comme une entreprise commerciale basée sur le consumérisme en privant les plus faibles de la possibilité d’apprendre puisqu’ils seront soumis au principe de l’offre et la demande. (Suemoto, 2012).

Bibliography/Bibliographie

HIRATA, S., (1969) La société civique et le socialisme, Tokio, Iwanami
MATSUSHITA, K. (1986) La fin de l’éducation sociale, Tokio, Chikuma
MEHL, M. (2007) N.F.S. Grundtvig, Niels Bukh and Other ‘Japanese’ Heroes. The Educators Obara Kuniyoshi and Matsumae Shigeyoshi and Their Lessons from the Past of a Foreign Country. European Journal of East Asian Studies 6(2):155-184.
OGAWA, T., (1973) Droit national d’apprentissage et l’éducation sociale, Keisu, Tokio.
SAKAMOTO, T., (1987) Educational Technology in Japan. Educational  technology Reseach, v10 11-2, p.1-11.
SAWANO, Y., (2013)  « The influence of the Scandinavien  Model of Popular Education and Lifelong Learning in Japan» in Popular Education, Power and Democracy. Swedish Experiences and Contributions. Published by NIACE and edited by Ann-Marie Laginder, Henrik Nordvall and Jim Crowther.
SUEMOTO, M. (2005) «Quelle  voie nouvelle pour l’éducation populaire  au Japon? » Revue Internationale  Pratiques de Formation- Analyses, N°49, pp.65-75
SUEMOTO, M. (2002) «L’auto-formation et l’éducation populaire au Japon» in MOOISAN André et CARRE Philippe, L’autoformation fait social? Paris, L’Harmattan.
SUEMOTO, M. (1996) L’apprentissage permanent, Tokio, Éidel
AKAYAMA, K.,(2011) «Progressive Struggle and Critical Education Scholarship in Japan: Toward the Democratization of Critical Education Studies» in The Routledge International Handbook of Critical Education. Appel, Michael W., Ed.; Au, Wayne, Ed.: Gandin, Luis Armando, Ed. Routledge, Taylor & Francis Group.
THOMAS, J. (1985) Learning Democracy in Japan- The Social Education of Japanese Adults, London, SAGE Publication.

Webography/Webographie

SUEMOTO, M., (2012), «Le système de formation japonais 1949-1990», DOSSIER Territoires apprenants, Lettre du CMA N°1.

http://www.wcfel.org/doc/lalettreduCMA_1.pdf

MCKINNEY, K., (1987)  Look at Japanese Education today. Research  in brief.

http://files.eric.ed.gov/fulltext/ED282799.pdf

The private Tokai University Educational System (TES) was founded by Dr. Shigeyoshi Matsumae (1901-1991) Minister of Communication, in 1942. Based on  Kanso  Uchimura (1860-1930) philosophical conceptions inspired by the Danish Folk High School System. The parent body of today’s Tokai University educational System was the Bosi Gakujuko opened in 1936.

Tokai University’s main campuses are Shonan, Yoyogi, Shimizu, Numazu and Isehara. Toaki graduate school offers 44 programs in 12 different disciplines and the professional graduate school (Law School).

The Tokai University Educational System (TES) is founded in Nondiscrimination Policy. Students of any race, color, national origin and ethnic origin are admitted. The Tokai Institute of Global Education and Research pilot the International relationships.

Le système éducatif universitaire privé Tokia, fondé par le Dr. Shigeyoshi Matsumae (1901-1991) Ministre des Communications, en 1942, est basé sur les conceptions philosophiques de Kanso Uchimura (1860-1930) inspiré du système danois des universités populaires. Bosi Gakujuko est le centre principal du système éducatif universitaire Tokia, ouvert en 1936.

Les campus principaux de l’université de Tokai sont Shonan, Yoyogi, Shimizu, Numazu and Isehara. L’école de grade de Toaki offer 44 programmes en 12 disciplines différentes et l’école de diplômes professionnelle (l’école de droit).

http://www.tokai.jp

http://www.u-tokai.ac.jp/international/about/spirit.html